Compte épargne courant, plan épargne logement : quel type de compte peut-on ouvrir pour une personne mineure ?

compte pour un mineur

Publié le : 13 janvier 20246 mins de lecture

Vous souhaitez ouvrir un compte bancaire ou un livret d’épargne à un enfant afin de lui apprendre à gérer son argent et à épargner ? Il existe plusieurs options qui varient selon son âge. Lisez ce qui suit pour savoir comment ouvrir un compte pour un mineur.

Pourquoi ouvrir un compte bancaire à un enfant mineur ?

Ouvrir un compte à votre enfant permet de le responsabiliser et de lui donner de bonnes habitudes en matière d’épargne. Cela lui permettra en effet de mettre un peu d’argent de côté chaque mois afin de financer un projet tel que le permis de conduire, par exemple. Cela permettra également aux membres de sa famille de déposer des chèques pour Noël ou ses anniversaires.

Vous aurez le choix entre plusieurs solutions selon l’âge de votre enfant et vous seul, en tant que parent, pourrez procéder à une ouverture de compte. Ce n’est qu’à partir de sa majorité qu’il pourra gérer son argent de manière totalement autonome. Avant ses 18 ans, vous devrez donc lui expliquer avec précisions ce qu’il a le droit de faire et ce qui est interdit. Si vous souhaitez savoir plus précisément comment ouvrir un compte pour un mineur, cliquez ici.

Quels sont les différents types de compte que l’on peut ouvrir à un mineur ?

Avant 12 ans

Avant 12 ans, vous avez la possibilité d’ouvrir un compte d’épargne bancaire à votre enfant. Ce type de compte permet de disposer de l’argent à tout moment. Chaque banque décide de sa rémunération et les intérêts sont fiscalisés. Vous pouvez également lui ouvrir un livret A dont le plafond est limité à 22 950 € et dont la rémunération et les sommes versées sont garanties par l’État. Sachez que c’est vous qui serez responsable des fonds et des mouvements et que vous ne pourrez utiliser l’argent que pour des dépenses concernant directement votre enfant.

Il est aussi possible de placer votre argent au nom de votre enfant sur un PEL (Plan Épargne Logement). Cela lui permettra de disposer d’un capital à sa majorité afin de financer un achat immobilier. Cette épargne sur le long terme est rémunérée à 2,25 % pendant une durée qui peut aller de 4 à 10 ans. Le versement initial doit être de 225 € au minimum et vous devrez alimenter le compte de manière régulière afin d’atteindre au moins la somme de 540 € par an. Sachez que le plafond de versement de ce type de compte est de 61 200 €.

La dernière solution à cet âge est de placer de l’argent pour votre enfant en assurance-vie. Ce type de contrat a l’avantage d’offrir l’un des rendements les plus élevés du marché et permet de faire fructifier l’épargne d’un mineur sur le long terme. Pour que votre enfant ne puisse pas y toucher trop tôt, il est même possible de mettre en place des options de blocage. Les obligations pour souscrire une assurance-vie sont les mêmes que pour l’ouverture d’un livret d’épargne. Le contrat est ainsi au nom du mineur, mais ce sont les représentants légaux qui se chargent de sa gestion. Pour le valider, la signature des deux sera d’ailleurs nécessaire et à partir de 12 ans, il devra donner son consentement.

À partir de 12 ans

Dès l’âge de 12 ans, vous pouvez ouvrir un livret jeune à votre enfant. Il peut d’ailleurs en faire la demande lui-même, avec votre accord. Le livret jeune fait partie des livrets d’épargne et son taux de rémunération est fixé librement par les banques à la seule condition qu’il soit au moins égal à celui du livret A. Il est plafonné à 1 600 € (hors intérêts capitalisés) et peut être conservé par votre enfant jusqu’à ses 25 ans. Ce type de livret est généralement associé à une carte de retrait. Il est possible de fixer une somme maximum pour ces derniers sur une période donnée et ils seront impossibles si le compte n’est pas créditeur.

À partir de 16 ans

À partir de 16 ans, votre enfant pourra ouvrir un compte bancaire avec la possibilité de l’associer à un chéquier et à une carte de paiement. Vous devrez bien sûr donner votre accord et serez responsable de tous les mouvements de fonds et opérations. Ainsi, en cas de problème, c’est vers vous que se tournera la banque. Pour éviter ce genre de désagréments, certains établissements bancaires proposent des cartes de paiement avec autorisation préalable. Votre enfant ne pourra alors effectuer des retraits et des paiements que dans la limite des fonds disponibles.

Lorsque l’enfant est majeur

Enfin, dès sa majorité, l’enfant peut ouvrir un compte bancaire et disposer de moyens de paiement sans autorisation. Il peut également souscrire un crédit. Cependant, en cas de requête importante, les banques demandent le plus souvent aux parents de se porter garants.

Pouvez-vous utiliser l’épargne de votre enfant en tant que parent ?

Une fois que les sommes auront été versées sur le compte de votre enfant mineur, sachez que c’est lui qui en est le propriétaire. Avant 16 ans, il aura cependant besoin de votre accord pour retirer de l’argent. Quant à vous, vous pourrez effectuer des retraits, mais vous ne pourrez pas les utiliser comme bon vous semble. Il faut en effet justifier que les sommes retirées servent à son éducation ou à son entretien. Sachez enfin que votre enfant pourra vous demander des comptes quant à l’utilisation de son épargne. Et cela pendant les cinq ans qui suivent sa majorité.

Vous savez maintenant comment ouvrir un compte pour un mineur. Il ne vous reste plus qu’à choisir l’option qui vous semble la meilleure et à engager les démarches.

Plan du site