Priorités en rénovation énergétique : Les projets clés pour une maison plus économe en énergie

rénovation énergétique

Publié le : 16 septembre 20237 mins de lecture

La rénovation énergétique de maison ou d’appartement est une priorité gouvernementale. Face à la flambée des coûts de l’électricité, du gaz ou du fioul, les Français se tournent de plus en plus souvent vers les différentes mesures de rénovation afin d’économiser sur leur facture énergétique. Quels sont, dans ce cadre, les projets clés ?

Les différents travaux de rénovation énergétique

Les travaux de rénovation énergétique peuvent porter sur différents postes. Pour connaître les projets clés en fonction de la situation et des caractéristiques de votre logement, vous pouvez consulter cette page. Vous habitez une maison ancienne ? Plusieurs projets sont recommandés pour vous permettre d’économiser l’énergie. Vous pouvez tout d’abord changer votre mode de chauffage, en remplaçant une ancienne chaudière au gaz ou au fioul par une pompe à chaleur. Cette dernière peut être complétée par un chauffe-eau thermodynamique, qui fonctionne sur le même principe. D’autres travaux essentiels concernent l’isolation des murs par l’intérieur ou par l’extérieur, le remplacement des menuiseries extérieures, l’isolation de la toiture et celle des planchers bas. Vous pouvez aussi envisager l’installation de panneaux solaires, pour la production d’électricité (photovoltaïque) ou pour l’eau chaude sanitaire (chauffe-eau solaire). Tous ces projets peuvent être réalisés individuellement, par exemple pour vous permettre d’étaler la rénovation dans le temps et de mieux gérer votre budget. Mais comme nous le verrons ci-dessous, dans certains cas, il peut être plus intéressant d’effectuer un bouquet de travaux.

Pourquoi choisir la rénovation énergétique ?

La rénovation énergétique d’une maison a plusieurs objectifs. Le premier est de vous permettre d’économiser sur votre facture d’énergie. C’est possible en améliorant l’étanchéité à l’air et l’isolation de votre domicile. Les déperditions de chaleur seront moindres et vous devrez moins chauffer. La rénovation peut aussi vous permettre d’installer des appareils de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire plus économiques, car plus performants. C’est le cas des pompes à chaleur air/eau, mais aussi des radiateurs électriques à inertie de dernière génération ou encore des poêles et chaudières biomasse. Les préoccupations environnementales comptent évidemment pour beaucoup dans la décision de rénovation. Vous réduisez votre empreinte carbone et vous faites un geste pour la planète. Si vous êtes propriétaire bailleur d’un appartement, il vous faut rénover le logement si son DPE ne vous permet plus de le louer. Le gouvernement a en effet décidé d’interdire la location des passoires thermiques. Enfin, la rénovation énergétique maison ou appartement permet de bénéficier d’aides dans le cadre de MaPrimeRenov et des CEE. Des aides locales sont parfois disponibles, en fonction des choix écologiques des municipalités ou des départements. Le gouvernement entend désormais favoriser la rénovation globale des logements, avec des bouquets de travaux. Ceux-ci permettent d’obtenir un volant d’aides plus important. Cette décision part du constat que les projets isolés, portant sur un seul poste de rénovation, sont peu performants.

Les aides pour les travaux de rénovation énergétique

Dès lors qu’ils visent à réaliser des économies d’énergie, vos travaux de rénovation peuvent être pris en charge, du moins en partie, par des aides. Celles-ci sont versées par les grandes entreprises de l’énergie, comme EDF ou Engie, sous la forme des CEE. Il est par exemple possible d’obtenir une aide de 2500 euros pour la pose d’une pompe à chaleur air/eau. Cette aide vient en complément de MaPrimeRenov. Vous pouvez aussi vous renseigner sur les aides accordées dans le cadre de MaPrimeRenov, le montant dépendant de vos revenus fiscaux de référence et de la composition de votre foyer. Dans tous les cas, pour bénéficier des aides, il doit s’agir d’un logement faisant office de résidence principale (propriétaire occupant ou location servant de résidence principale au locataire). Vous ne disposez pas des fonds pour réaliser des travaux ? Les projets sont éligibles à l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) dans la limite de 30 000 euros. Vous pouvez aussi obtenir un éco-prêt allant jusqu’à 50 000 euros dans le cadre d’un projet de rénovation globale, permettant une réduction de la consommation d’énergie d’au moins 35 %. Comme on peut le voir, il existe de nombreux dispositifs d’aide pour accompagner les particuliers qui souhaitent rénover leur logement. Une rénovation globale permet le plus souvent de faire passer un logement classé F ou G au DPE à une note de C ou même de B.

Rénovation énergétique maison : l’importance de l’accompagnement

Les particuliers sont rarement des experts en économies d’énergie. C’est la raison pour laquelle il est important de se faire accompagner. Les entreprises labellisées RGE sont formées aux problématiques environnementales et se sont engagées dans des pratiques d’économies d’énergie en rénovation. Elles sont de bon conseil si vous envisagez de donner un coup de neuf à votre domicile. Vous trouverez leurs coordonnées sur le site de France Rénov et pourrez utiliser le moteur de recherche afin d’identifier les professionnels RGE proches de chez vous. N’oubliez pas que vous êtes tenu de faire réaliser vos travaux par une entreprise RGE si vous souhaitez bénéficier des différentes aides. Pour une rénovation globale, la réalisation préalable d’un audit énergétique est indispensable. Là encore, cette démarche conditionne l’obtention des aides. L’audit est réalisé par un diagnostiqueur spécialisé dans ce type d’analyse. Le professionnel évalue les performances énergétiques du logement et dresse un état des lieux. Il donne ensuite des préconisations de rénovation, sous la forme de plusieurs scénarios accompagnés d’une estimation budgétaire. Le particulier peut alors choisir son scénario, en fonction du budget et des économies d’énergie qu’il souhaite réaliser. L’accompagnement par un professionnel est d’ailleurs obligatoire depuis le 1er janvier 2023 pour tous les travaux qui bénéficient de MaPrimeRenov Sérénité, ainsi que pour les aides de l’Anah destinées aux propriétaires bailleurs conventionnant le logement. L’objectif du gouvernement est d’éviter les fraudes et les malfaçons.

Plan du site