Quelles sont les formations requises pour devenir secrétaire médicale ?

Publié le : 20 octobre 20235 mins de lecture

À l’heure actuelle, où la pandémie de coronavirus fait fureur, le marché de l’emploi dans le domaine médical est quant à lui à son apogée. Parmi les compétences les plus recherchées dans ce secteur figurent les secrétaires médicales, une des bras droits d’un médecin.

À titre d’information, une secrétaire médicale effectue les mêmes tâches que celles des secrétaires administratives. Toutefois, leur différence réside sur le fait que cette dernière travaille au sein d’un centre médical. Comme les assistantes virtuelles, il y a également des secrétaires médicales qui travaillent à distance. Si vous souhaitez avoir plus de détails concernant ce métier d’avenir, continuez à lire ce qui suit.

Le profil d’un bon secrétaire médical

Il est vrai que devenir une secrétaire médicale ne demande pas une connaissance approfondie en médecine. Néanmoins, il faut au moins être titulaire d’un diplôme de baccalauréat pour pouvoir exercer ce métier. Encore faut-il que cette dernière tienne un rôle majeur dans le bon fonctionnement d’un cabinet médical.

Effectivement, un secrétaire médical a pour missions de :

  • Accueillir les patients. Que ce soit en présentiel ou au cours d’un appel.
  • Prendre des rendez-vous
  • Gérer les stocks des médicaments et diverses matérielles nécessaires pour le bon déroulement des activités du cabinet
  • Archiver les documents médicaux
  • Rédiger des courriels, des résultats de diverses analyses, des notes de service et bien d’autres encore.

Par ailleurs, mis à part le fait d’avoir franchi le niveau bac, un candidat en secrétaire médicale doit également avoir certaines attitudes particulières. L’idéal serait que ce dernier soit une personne à la fois minutieuse, organisée et discrète. En effet, la faculté de savoir garder les confidentialités des données liées aux vies privées des patients est cruciale pour ce métier. À cela, s’ajoutent la patience, la polyvalence ainsi que l’aisance relationnelle.

Bref, si vous souhaitez vous informer davantage sur les compétences requises pour devenir un secrétaire médical, consultez le site lemondetudiant.org.

Les formations disponibles pour devenir secrétaire médicale

Comme tout autre métier, il existe également une formation à suivre avant de pouvoir exercer le métier de secrétaire médicale. À savoir que ladite formation est disponible aussi bien dans un organisme de formation, à la croix rouge ainsi que dans les lycées professionnels publics et privés. De même, cette formation est ouverte à tous les détenteurs d’un diplôme de baccalauréat de préférence en ST2S.

Par ailleurs, les agents hospitaliers non-titulaires du bac ayant effectué au moins trois ans de carrière au sein d’un cabinet médical et détenant un certificat de fin de formation en CAP sont également libres d’intégrer cette formation.

Une fois admise dans ce cours d’apprentissage, les apprentis survoleront diverses thématiques. Il s’agit entre autres de la communication, de l’informatique bureautique ainsi que du système de sécurité sociale et sanitaire. Une notion générale concernant la biologie et la médecine y seront également abordées.

Savoir différencier une secrétaire médicale d’une assistante médicale

Il est courant d’apercevoir certaines personnes confondre une secrétaire médicale avec une assistante médicale. Certes, ces derniers consistent à faire une carrière professionnelle au sein d’un établissement médical. Si bien que leurs interventions sont d’ailleurs complémentaires. Toutefois, ils forment 2 postes bien distincts l’un de l’autre.

À vrai dire, une assistante médicale, elle aussi facilite les quotidiens des médecins. À la différence d’une secrétaire médicale, cette dernière possède de solides connaissances en soins médicaux en lien avec la spécialisation qu’elle ait choisies. Cela dit, elle peut être une infirmière, une sage-femme ou encore une aide-soignante.

En plus de s’occuper des tâches administratives, une assistante médicale doit également savoir faire une piqûre à quelqu’un, effectuer des prélèvements et prescrire des médicaments pour les maladies courantes tels que la grippe et les maux de tête.

Plan du site